Albert Einstein (Biographie en Tamazight)

Albert Einstein (ilul ass n 14 Meɣres 1879 deg Ulm, Württemberg, Lalman – yemmut ass n 18 Yebrir 1955 deg Princeton, New Jersey, Iwanaken Yeddukklen), d ussnan almani-aswisi-amarikani.
einstein
Einstein ilul deg yiwet n twacult tudayt deg Lalman. Yenker-d deg temdint n Munich, sakkin tguǧǧ twacult-nnes ɣer Sswis deg 1894. Deg 1902, yeqqel d asekyad (examinateur) deg tnarit n yisnulfuyen n Sswis yernu imir-nni ay yebda yettmahal ɣef teẓra (théories) ay yeqqlen d llsas n tsengama (physique) n lqern wis 20. Yewwi-d aduktuṛa-nnes seg Tesdawit n Zürich deg 1905, yernu aseggas-nni daɣ ay yeqqel mechuṛ deg umaḍal ɣef lǧal n kraḍ n yimagraden ay d-yessuffeɣ: yiwen ɣef umussu abrowni, yiwen ɣef usemdu afatrisan (effet photoélectrique), ma d wayeḍ ɣef teẓri-nnes n timmasseɣt (relativité) aydeg ay d-yessedda asemsel-nnes (formulation) n tegdazalt n ubeddur d teẓwert (E = mc2). Imuhel Einstein d aselmad deg mennaw n yideggen uqbel ma yeqqel d anemhal n Usudu n Kaiser Wilhelm deg Berlin deg 1914. Deg 1915, yessuffeɣ-d tiẓri-nnes tamatut n timmasseɣt yernu, deg 1919, mi d-yella uxsaf n tafukt, wekkden-d dakken tiẓri-nnes tṣeḥḥa. Yewwi Arraz n Nobel deg 1921 ɣef umahil-nnes ɣef usemdu afatrisan, ma d tiẓri-nnes n timmasseɣt yella mazal umjadel fell-as gar wussnanen. Yettekka daɣ deg usnegmu n teẓri n yiger anectuman (théorie quantique des champs), am wakken ay imuhel acḥal n yiseggasen akken ad d-yaf assaɣ usnakan (mathématique) gar tliktṛuddukra (électromagnétisme) d tminzeɣt (gravitaton), imi ay yella yettwali dakken aya d asurif amezwaru ara yessiwḍen ɣer tmussni n yisaḍufen yesseddayen akk ameɣrad (univers), d acu kan, ur yessaweḍ ara ad d-yaf « tiẓri-a yeddukklen n yiger ». Tiẓra-nnes n timmasseɣt d tminzeɣt llant-d d isurifen imeqqranen ay yesseddan tasengama (physique) n Newton ɣer sdat yernu ssegrawlent anadi ussnan d ufelsufan. Yettaxer Einstein seg unsa-nnes (poste) de Tkadimit Taprusit asmi ay yeṭṭef Adolf Hitler adabu deg Lalman, yernu iguǧǧ ɣer Princeton, deg New Jersey (Iwanaken Yeddukklen) anda ay yudef ɣer Usudu n Tezrawin Tinaẓiyin (Institute of Advanced Study). Einstein yella d ameẓralwi (pacifiste) d acu kan, deg 1939, yurar dduṛ s wazal-nnes deg useqneɛ n uselway Franklin Roosevelt akken ad d-bdun Asenfar n Manhattan i lmend n tigit n tleffuɣt tabelkimant (bombe atomique). Ula ma netta s timmad-nnes ur yettekka ara deg usenfar-nni, maca tiẓra-nnes ttekkant s waṭas deg usnegmu (développement) n tleffuɣt-a. Asmi ay ifuk Umgaru Anmaḍal Wis Sin, Einstein yella d netta ay d ussnan mechuṛen akk deg umaḍal. Ssumren-as-d ad yeqqel d aneɣlaf amenzu n Isṛayil, maca yugi. Nnig waya, yeqqel daɣ d yiwet seg tuɣac timeqqranin akk yessuturen tukksa n yimrigen iɣwawanen (armes nucléaires).
 
Sɣur Omar Mouffok (Tiseknudrin n Wudmawen Imeqqranen deg Umezruy s Tutlayt Tamaziɣt)

Galilei Galileo (Biographie en Tamazight)

galile
 
Galilei Galileo ilul ass n 15 Fuṛaṛ 1564 deg Pisa – yemmut ass n 8 Yennayer 1642 deg Arcetri, tama n Firenze, Ṭṭalyan. D amusnak (mathématicien), d amesnallun (astronome) yernu d amsengama (physicien) aṭalyani. Baba-s yella d amẓawan. Galileo yezrew tasnajya sakkin yerra-d lwelha-nnes ɣer tusnakt. D netta ay d-yesnulfan amnekni amneglugal (équilibre hydrostatique) deg tizi n 1586 yernu d ta ay d taɣawsa tamezwarut ay t-yerran mechuṛ. Deg 1589, yessuffeɣ-d yiwen n unadi ɣef wammas n tnezɣa (centre de gravité) n yimesbak (solides). S waya ay yeqqel d aselmad n tusnakt deg Tesdawit n Pisa. Deg tesdawit-a ay d-yessken dakken teɣleḍ tmuɣli n Arisṭu ay d-yennan dakken tifekkiwin yesɛan isukal (poids) yemgerraden ɣellin s tazzalin (vitesses) yemgerraden. Yessumer-d daɣ asaḍuf i uckaḍ asurad (accélération uniforme) n tfekkiwin iɣellin, am wakken ay d-yessken dakken abrid ara taɣ tɣawsa yettwazellin d akunzirar (parabolique). D Galileo ay d amezwaru ay yesqedcen atiliskud akken ad yezrew igenni. Deg 1609-1610, iwala dakken tajumma (surface) n Wayyur d arlugan (irrégulier). Iwala daɣ dakken Abrid n Walim (Voie lactée) d itran ay yellan deg-s, am wakken ay iwala dakken amtiweg n Yebṭer (Jupiter) yesɛa ayyuren. D tigra-a (découvertes) ay t-yeǧǧan ad yeqqel d afelsuf yernu d amusnak n uduk ameqqran n Toscana. Deg useggas n 1611, yeɛreḍ ad yesseqneɛ medden ɣef unagraw acoperniki aydeg ay d-yenna umassan apuluni Copernicus dakken d Akal d yimtiwgen niḍen ttezzin ɣef Tafukt yernu maci d Tafukt ay yettezzin ɣef Wakal. Iselmaden n tmuɣli tarisṭutit (yettwalin dakken d Tafukt ay yettezzin ɣef Wakal) rfan fell-as, ma d taklizt tenna-d, deg 1616, dakken tamuɣli tacopernikit d tucciḍt. Ɣas akken, yettunefk-as uzref i Galileo akken ad yaru ɣef unagraw acoperniki maca war ma yessken-d dakken iwufeq tamuɣli-a. S waya, yura-d adlis n « Adiwenni yerzan Sin n Yinagrawen Igejdanen n Umaḍal » deg 1632. Ula ma adlis-a walan-t aṭas n yimassanen d taṣekka (œuvre) ifazen, maca rfan fell-as yijizwiyen. S waya, yettwacaṛeɛ Galileo deg Tenkizit yernu yettwaḥettem ad yenkeṛ timuɣliwin-nnes tussnanin. Yekka Galileo ayen akk ay d-yeqqimen deg tmeddurt-nnes deg uskurmu n uxxam (détention à domicile), maca ikemmel yettaru yernu itteg anadi ussnan ula asmi ay yedderɣel deg 1637.
Sɣur Omar Mouffok (Tiseknudrin n Wudmawen Imeqqranen deg Umezruy s Tutlayt Tamaziɣt)

Nicolaus Copernic (biographie en Tamazight)

Nicolaus Copernic ilul ass n 19 Fuṛaṛ 1473 deg Torun (Pulunya) – yemmut ass n 24 Mayu 1543 deg Frauenburg, deg Prusya Tagmuḍant. Isem-nnes apuluni d Mikołaj Kopernik. D amesnallun (astronome) apuluni. Yezrew (étudier) deg temdint n Krakow (Pulunya), Bologna d Padua (Ṭṭalyan) anda ay yeqqel yessen mliḥ tusnakt, tasnallunt (astronomie), tasnajya d tesnesɣant (théologie) n tallit-nni.
copernic
Yessuffeɣ-d, deg 1543, ayen umi isemma « Sḍis n Yidlisen Yerzan Tuzzyiwin n Tifekkiwin Tigennanin (Six Books Concerning the Revolutions of Heavenly Orbs). Taṣekka-a (œuvre) tbeddel akk tamuɣli n wamek yettwali Utaram (Ouest) amaḍal yernu qqlen semman-as « anagraw acoperniki ». Deg tmuɣli-nnes, Copernic yenna-d dakken d Akal d yimtiwgen (planètes) niḍen ay ittezzen ɣef Tafukt, yernu maci d Tafukt ay ittezzin ɣef Wakal. Tamuɣli-a yella yesɛa-tt Copernic d timrawin (dizaines) n yiseggasen uqbel ma yessuffeɣ-tt-id deg tṣekka-nni. D acu kan, Copernic yella yuggad mer ad rfun yiduba isɣananen (autorités religieuses) fell-as yernu adlis-nnes ur d-yeffiɣ ara armi d asmi ay yesred deg wusu, yettmettat. Yebder-d daɣ Copernic dakken Akal ittenneḍ yal ass ɣef yiman-nnes deg ugellus-nnes (axe) yernu yenna-d dakken tasnallunt yessefk ad d-teglem (décrire) ayen yellan deg tilawt. Armi d tallit n Johannes Kepler ay ttwaqeblent tmuɣliwin tussnanin n Copernic deg tfelsuft yernu qqlent d tamuɣli n llsas deg usegzu n umeɣrad (univers).
Sɣur Omar Mouffok (Tiseknudrin n Wudmawen Imeqqranen deg Umezruy s Tutlayt Tamaziɣt)

Formation en astronomie : Deuxième édition

Organisation de deux formations gratuites en astronomie amateur : une pour adultes, et une autre pour les enfants plus de 8 ans.

Les cours hebdomadaires débuteront le 18 Mars 2016 et se tiendront à l’Atelier d’Astronomie de la Maison de Jeunes Fatima Ramtani chaque Vendredi à 15h00, pour une durée de deux mois.

Objectifs de la formation:

-  Initiation aux principes théoriques de base de l’astronomie moderne.

-  Maniement du télescope et des lunettes astronomiques.

-  Participation aux soirées d’observations astronomiques.

-  Diffusion et la vulgarisation de l’astronomie amateur dans notre société, notamment dans le milieu juvénile.

Cérémonie de remise des diplômes de la première édition

Organisation de deux formations gratuites en astronomie amateur : une pour adultes, et une autre pour les enfants plus de 8 ans.

Les cours hebdomadaires débuteront le 18 Mars 2016 et se tiendront à l’Atelier d’Astronomie de la Maison de Jeunes Fatima Ramtani chaque Vendredi à 15h00, pour une durée de deux mois.

Objectifs de la formation:

§  Initiation aux principes théoriques de base de l’astronomie moderne.

§  Maniement du télescope et des lunettes astronomiques.

§  Participation aux soirées d’observations astronomiques.

§  Diffusion et la vulgarisation de l’astronomie amateur dans notre société, notamment dans le milieu juvénile.

Grotte "Ali Bacha" Redécouverte

ougie, ville lumière et capitale d’une région historique, a servi d’abri pour les humains depuis des milliers d’années. En effet, Debruge en 1902 et 1906, et plus-tard en 1927 avec la collaboration d’une équipe américaine, réalisa des fouille très fructueuses au voisinage du plateau de la Ferme "Ali Bacha", et dans une cavité située à proximité de cette dernière. Il découvre ainsi le gisement archéologique le plus important de la région.

 

Malheureusement, le lieu de cette importante cavité, et de tout le site archéologique en question, n’a pas été localisé. Animé d’une volonté et avec un courage et un engagement de performance, notre groupe constitué de spéléologues chevronnés :

- Hacene OUAZIB, spéléologue autonome
- Abdelghani KHELLADI, spéléologue autonome
- Yacine BENALOUACHE, spéléologue autonome
- Abdelkrim BOUKALA, Section sciences de la Terre, Association Sirius
- Islam ZERKAKE, spéléologue autonome

En collaboration avec le Docteur
- Mohamed Réda BEKLI, président de l’association Sirius de Béjaïa

S’est fixé, il y’a un mois, comme objectif de localiser le lieu de cette cavité.

 

En passant au peigne fin tous les indices publiés par Debruge, nous avons localisé le plateau de "Ali Bacha". Ce dérnier est situé actuellement au Sud-Oest de la Forêt de "Tala N’Thziouine" de Sidi Ahmed, et contient aux-alentours de nombreux abris sous roches. Quant à la grotte, elle se trouve non loin de l’actuelle Rond point Daoudji, sur le côté gauche du sens unique qui mène à Dar Nacer, l’actuel Boulevard des Frères Tikharoubine, à 15 m environ sur la rive droite de la rivière Bir el-Qanun.

 

 

Résumés des conférences de la "Journée Nationale de la Lumière"


Les sources maghrébines relatives à l’optique et à la lumière

Prof. Djamil AÏSSANI
Société Savante GEHIMAB Béjaia et C.N.R.P.A.H. Alger

Directeur de l’Unité de Recherche LaMOS

 

Les sources maghrébines relatives à l’optique sont quasi-inexistantes. Dans cette conférence, nous présentons les éléments disponibles en rapport avec l’optique et la lumière, la vision et les observations localisés ces dernières années : les miroirs de la Qal`a des Béni Hammad et leur utilisation comme moyen de communication (au niveau de Tariq as-Sultan), l’optique d’Ibn Sab`in (liée aux réponses aux questions siciliennes de l’empereur Roger II de Sicile), les observations des astronomes ’Abu `Ali al-Hassan (13e siècle), Ibn Raqqam (13e siècle) et Ibn `Azzouz (14e siècle), le traité d’optique géométrique du philosophe catalan Raymond Lulle (14e siècle), la notice sur l’optique d’Ibn Khaldun dans la Muqqadima (avec la citation du traité d’Ibn al-Haythem), l’observation d’une comète par ash-Shellati (18esiècle), les instruments d’observation d’Ibn Hamadouche (18e siècle), l’observation de l’éclipse solaire de 1860 (du côté autochtone et du côté européen), etc. En particulier, nous mettrons l’accent sur l’unique observation en Algérie d’une aurore boréale de basse latitude (par Ash-Shellati en 1770), due à une activité solaire intense.

 

Tafat di Vgayet (Lumière à Bejaia)
Dr. Toufik Mostefaoui
Département de Physique, Université de Béjaïa

 

Bejaia, ville de science et ville lumière. Elle rayonna sur l’orient comme sur l’occident et ceci n’est pas des moindres indice que le nom de bougie vient étymologiquement de Vgayet-Bougia-Bejaia au moyen âge d’où partaient les bateaux chargés de cire d’abeilles, produit de base de la fabrication des bougies.
Notre conférence ne sera ni sur l’histoire de Bgayet, ni sur son rayonnement scientifique, mais plutôt sur la Lumière, les photons, les ondes électromagnétique … Notre manière singulière et locale de célébrer l’année internationale de la Lumière est de mettre en évidence comment nos ancêtres, Imenza, voyaient la lumière, le rôle qu’elle jouait dans leur vie et la place qu’elle avait dans leur conception de l’Univers.

 

Léon Foucault : La lumière et le miroir
Dr. Nassim Seghouani
Directeur de Division Astrophysique Stellaire et Hautes Energies, CRAAG, Bouzareah

 

Léon Foucault est un scientifique et inventeur génial à qui on doit de nombreuses réalisations scientifiques dont le fameux pendule qui a permis de "voir la terre tourner", le gyroscope, les télescopes modernes, les courants qui portent son nom et bien d'autres réalisations encore. C'est également lui qui a mis fin à la théorie corpusculaire de la lumière et qui a été le premier à effectuer une mesure précise de la vitesse de la lumière. Nous donnerons un aperçu général sur sa vie et son œuvre, en insistant sur les expériences qu'il a effectué pour pouvoir mesurer la vitesse de la lumière dans le contexte de l'époque, mais également les travaux qu'il a effectué pour améliorer les télescopes et leurs miroirs et dont les premiers exemplaires taillés par Foucault lui-même se retrouvent aujourd'hui à l'Observatoire d'Alger.

 

Le Soleil source de lumière

M. Djounaï BABA AISSA
Attaché de recherche en Astronomie, Division Physique solaire, CRAAG

 

Cette communication commencera par décrire le Soleil comme source primaire de lumière et source de vie. Elle s’articulera aussi sur la présentation de notre étoile, de sa naissance, de son évolution et de sa mort. Dans le même contexte, une brève étude historique s’imposera pour expliquer l’évolution au fil du temps de nos connaissances sur notre astre du jour. Enfin, je terminerai par un bref aperçu sur les actuelles recherches scientifiques notamment celles que je mène concernant les statistiques sur la granulation solaire.

Connexion

Derniers messages du forum

ERREUR: mod_kunenalatest: Kunena 3.0 (ou plus récent) n'est pas installée sur votre système!